Eloge de la danse

Mardi 12 juin 2018, 20h30, Salle des fêtes de Thônex

Éloge de la danse : affiche du concert du mardi 12 juin 2018, 20h30, salle des fêtes de Thônex

Arturo Corrales, direction

avec une performance visuelle de Carmen Bayenet, L’humain

 

José Pablo Moncayo. Huapango
Joseph Haydn. Symphonie n° 103 « roulement de timbales »
Carl Nielsen. Suite Aladdin

 

Entrée libre, concert offert par 3 Chêne Culture.

Le concert

Un éloge de la danse au travers  d’œuvres couvrant une période de 150 ans et inspirées de folklores nationaux, qu’ils soient réels ou fantasmés : voilà ce que nous vous proposons de découvrir lors de notre prochain concert. Avec sa suite Aladdin, le Danois Carl Nielsen a composé en 1919 un véritable voyage musical qui rassemble des danses orientale, hindoue, chinoise et africaine, mais aussi un tableau sonore audacieux restituant le brouhaha d’un bazar en Iran. Plus directement ancré dans les pratiques culturelles et musicales de son pays, le Huapango du compositeur mexicain José Pablo Moncayo, composé en 1941, est une pièce pour orchestre inspirée de mélodies populaires de Veracruz. Les rythmes très marqués du huapango, un type de danse apparenté au flamenco, sont soulignés par la quinta huapanguera (un type de guitare) et les roulements de talon des zapateados. Autre roulement, mais de timbales cette fois : c’est avec ce motif musical surprenant que s’ouvre la symphonie n° 103 de Joseph Haydn, composée à Londres en 1795. Avec son menuet claudiquant en guise de troisième mouvement, Haydn a subtilement déstabilisé cette danse à trois temps qui était devenue le symbole de l’aristocratie. On s’imagine les danseurs littéralement « perdre pied » à une époque où leurs privilèges se trouvaient dangereusement menacés par les soubresauts de la Révolution française.

Dans sa performance l’humain, Carmen Bayenet, accompagnera l’orchestre d’une interprétation visuelle des œuvres, en leur offrant à la fois un décor et une substance plastique.

Télécharger le programme de concert.